Actualités

Débat: les formes alternatives de financement de l’enquête

Imprimer cette page

4 October 2010

A l’occasion de son premier anniversaire, le Fonds pour le journalisme a organisé le 21 septembre, à Bruxelles, un  débat consacré aux formes alternatives de financement de l’enquête et du reportage journalistique.
A l’occasion de son premier anniversaire, le Fonds pour le journalisme a organisé le 21 septembre, à Bruxelles, un débat consacré aux formes alternatives de financement de l’enquête et du reportage journalistique.

Lors de son intervention, Aidan White, secrétaire général de la Fédération internationale des journalises (FIJ)), a souligné que la crise actuelle que traversent nombre de médias ne se limite pas aux questions économiques mais qu’elle porte aussi sur la capacité des médias à jouer leur rôle démocratique. Dans cette perspective, le financement d’une information de qualité par l’intermédiaire d’une initiative telle que le Fonds est pour lui “excellente”.

Un avis largement partagé par les autres intervenants : Jean-Paul Collette, responsable de la communication à la Fondation Roi Baudouin et membre du jury du Fonds pour le journalisme, qui a notamment mis l’accent sur les convergences entre les préoccupation de la Fondation et du Fonds et Ides Debruyne, directeur du Fonds Pascal Decroos qui soutient des projets d’investigation journalistique depuis 10 ans en Flandre.

Brigitte Alfter dresse, quant à elle, un bilan très positif de cette matinée sur le sîte du Fonds européen pour le journalisme d’investigation dont elle est la directrice et souligne l’innovation que représente le Fonds pour le Journalisme en Communauté française.

Sur la photo, de g. à d. : Aidan White, Brigitte Alfter, Jean-Paul Collette et Ides Debruyne.
(Alain Dewez / Le Soir)
>>> DIAPORAMA

Tags : , , , ,