Fiche projet

Le DIH, un droit sous pression ?

Imprimer cette page

OBaillyEchoUne1

LE PROJET

Dans les conflits armés les plus sordides, lors de guérillas, il y a toujours une part d’humanité qui surgit de l’horreur. Paradoxalement, une humanité issue de la barbarie de la seconde Guerre mondiale. Tellement les massacres de populations civiles y ont été importants (il y a eu plus de civils tués que de militaires!), un Droit international humanitaire a vu le jour en 1949. Depuis les “Conventions de Genève”, ce droit applicable à tous les conflits armés est censé protéger les populations civiles des attaques des militaires. Sur papier en tout cas.

CARACTERISTIQUE

OBaillyEchoUne2Le journaliste Olivier Bailly s’est penché sur ce droit et surtout sur son application concrète sur le terrain. En Colombie, par exemple, où forces de l’ordre et milices lourdement armées s’affrontent quotidiennement, parfois au centre des villages. Il a aussi questionné l’armée belge sur l’application de ce droit en zone de conflit. Comment fonctionne ce Droit international humanitaire ? Qui en est le garant ? Des questions cruciales qui méritaient bien une enquête approfondie.

REVUE DE PRESSE

L’Echo, samedi 20 décembre 2014 Page 1, Page 2
Imagine Demain le monde, n°107, janvier-février 2015
Le Soir, samedi 4 – dimanche 5 octobre 2014
Le Monde Diplomatique, octobre 2015