Fiche projet

Les armes belges en Syrie

Imprimer cette page

PhDamienSpl1

PROJET INDIVIDUEL

Un nouveau rapport des Nations Unies montre que le Qatar et les Emirats arabes unis ont violé l’embargo sur les armes en envoyant du matériel belge aux rebelles libyens en 2011. Certaines preuves, récoltées et vérifiées en Libye par le journaliste Damien Spleeters, étaient connues des autorités belges, tant au gouvernement fédéral qu’au niveau de l’exécutif régional wallon, dès février 2012.
Damien Spleeters a également pu se rendre en Syrie pour observer les armes belges qui y ont été détournées et les circuits d’approvisionnement rebelles. Dans son enquête, le journaliste fait le point sur un an de traque des armes belges en Afrique du Nord et au Moyen Orient, entre profit et prolifération.

Benghazi1

CARACTERISTIQUE

Damien Spleeters s’est spécialisé dans l’enquête sur les armes belges qui circulent dans différents conflits armés. Soutenu une première fois par le Fonds pour le journalisme, il s’était rendu en Libye. A son retour il parlait déjà d’armes partant vraisemblablement vers la Syrie. A nouveau grâce à un soutien du Fonds, il est reparti enquêter dans cette nouvelle destination.
Par ces enquêtes de terrain et sa connaissance des armes fabriquées en Belgique, il parvient à décrire des situations qui sont parfois éloignées des discours politiques. Et il montre à quel point le contrôle sur le commerce des armes présente des lacunes.

REVUE DE PRESSE

Le Vif/L’Express, du 19 avril 2013