Fiche projet

Regards de femmes sur l’immigration

Imprimer cette page

PROJET COLLECTIF

Portraits de femmes issues de l’immigration. Quatre générations de Marocaines et de Turques.
C’était il y a 50 ans. La Belgique avait besoin de main-d’œuvre. Des conventions ont alors été signées avec le Maroc et la Turquie pour faire venir des ouvriers pour travailler dans les mines, la sidérurgie, la chimie, les transports et la construction.
Ces ouvriers ont ensuite été rejoints par leur famille. Et plusieurs générations sont nées en Belgique.

Caractéristique

Stéphanie Bocart, pour le texte, et Johanna de Tessières, en photo, ont été à la rencontre des femmes issues de cette immigration. Elles proposent des portraits de femmes de quatre générations, ainsi que des dialogues intergénérationnels.
Une manière d’aller au-delà des tabous, de ne pas rester sur des aprioris, et d’apprendre à découvrir l’autre que l’on côtoie quotidiennement sans le connaître. (Photos Johanna de Tessières)

Revue de presse

La Libre Belgique, supplément du 8 mars 2012 :

Paroles de femmes

Une histoire commune

Bruxelles, porte d’entrée de l’immigration

Un mariage de Mille et une nuitssuite

Fatima, la rebelle

Söhret, la combative

Laila, « tu seras bilingue mon fils »

Fevziye, l’anti-conformiste

Amina, 27 ans, manager

Leyla, l’humaniste face aux dogmes

Carré de dames sans langue de bois

Tülin, au nom de ma fille