Sélection par un jury

Les membres du jury

Leur mandat est de 2 ans. Pour la période d’octobre 2011 à octobre 2013, les cinq membres du jury du Fonds pour le journalisme sont :

NINA BACHKATOV NINA BACHKATOV
Journaliste, spécialiste de la Russie et de l’espace post-soviétique, auteur de nombreux livres sur ces sujets, Nina Bachkatov est cofondatrice et éditrice de la revue d’analyse en ligne Inside Russia & Eurasia diffusée par l’agence de presse indépendante European Press Agency à Bruxelles. Chargée de cours adjointe à l’ULg, conférencière à l’ULB et à l’UCL, elle collabore également au Monde diplomatique et à la RTBF.

JEAN-PAUL COLLETTE JEAN-PAUL COLLETTE
Journaliste au quotidien régional Le Jour à Verviers (1976-1980), puis au quotidien Le Soir à Bruxelles (1980-2002), où il a notamment été reporter au service international et chef d’édition, Jean-Paul Collette est responsable de la communication à la Fondation Roi Baudouin où il gère les relations presse et, parmi d’autres, les projets médias et les programmes de bourses pour journalistes.

BRIGID GRAUMAN BRIGID GRAUMAN
Journaliste indépendante, Brigid Grauman a été pendant 17 ans rédactrice en chef de l’hebdomadaire anglophone The Bulletin publié à Bruxelles. Collaboratrice de plusieurs revues spécialisées, elle écrit – entre autres – pour The Wall Street Journal, The Financial Times et les sites d’information Bloomberg.com et GlobalPost.com.

 

GABRIELLE LEFEVREGABRIELLE LEFEVRE
Journaliste honoraire après une carrière dans la presse quotidienne et périodique (La Cité, Le Soir illustré, Le Soir) où elle a notamment été chef de rubrique puis secrétaire de rédaction, Gabrielle Lefèvre est membre du Conseil de direction et du Bureau de l’AJP et de l’AGJPB, ainsi que de la Commission d’avis et d’enquête francophone du Conseil Supérieur de la Justice.

ANDRE ZALESKI Journaliste sortant de la RTBF, il y a passé pratiquement toute sa carrière. D’abord dans l’information régionale en télévision, puis en radio à Bruxelles. Il s’est illustré par ses reportages à l’étranger, en Afrique, en Amérique du Sud, en Europe… En 2003 il a reçu le Grand prix des radios publiques francophones pour son reportage sur les enfants soldats au Congo. Il a également été rédacteur en chef de la cellule internationale radio.

Jacques Gevers a été membre du jury dès l’origine du Fonds pour le journalisme jusqu’à son décès, à l’été 2012.

Les membres du jury évaluent et sélectionnent de manière souveraine et indépendante les projets qui seront aidés par le Fonds pour le journalisme. Ils sont soumis à un principe de stricte confidentialité à l’égard des projets qui leur sont présentés et s’engagent à ne pas avoir de contact avec les candidats ou leur hiérarchie à propos de leur demande.

EVALUATION DES PROJETS

Les projets présentés au Fonds pour le journalisme sont d’abord évalués séparément par chacun des membres du jury. Six critères d’appréciation sont utilisés. Pour chacun de ces critères, les membres du jury attribuent individuellement une note comprise entre 0 et 10. La note obtenue fait l’objet d’une pondération qui diffère, pour certains critères, selon que le projet est présenté par un journaliste professionnel ou stagiaire.

Les critères d’évaluation du jury sont :
→ le caractère exceptionnel du projet,
→ sa valeur informative,
→ son originalité,
→ sa faisabilité,
→ son intérêt pour le public de la Communauté française,
→ la motivation du demandeur / de la demandeuse.

Ces critères et leur cotation sont explicités dans le règlement du jury.

SELECTION DES PROJETS

Les projets qui auront atteint une moyenne globale de 6 sur 10 seront pris en compte par le Fonds pour le journalisme. Ils seront classés par ordre décroissant pour être soumis à la réunion de délibération du jury. Le jury est souverain pour attribuer ou non, dans cet ordre, tout ou partie du financement demandé.

ATTRIBUTION DES FONDS

Les candidats qui soumettent un projet au Fonds pour le journalisme sont informés de la décision du jury au plus tard 15 jours après sa délibération.

Le/la journaliste dont le projet est sélectionné par le jury signe avec le Fonds pour le journalisme une convention de financement précisant notamment la nature du projet aidé, la somme allouée par le Fonds et le délai de finition. Le Fonds pour le journalisme verse rapidement au/à la journaliste 2/3 de la somme allouée par le jury.

Les projets aidés par le Fonds pour le journalisme doivent faire mention de ce soutien lors de leur publication ou de leur diffusion.

– la convention de financement :

Télécharger la convention de financement du Fonds pour le journalisme au format .pdf