Fiche projet

Trafic d’art et d’antiquités en Belgique

Imprimer cette page

LE PROJET

looreartLes trafiquants d’œuvres d’art sont bien présents en Belgique. Sur plusieurs fronts. Celui des antiquités qui ont été pillées dans les pays en guerre du Moyen-Orient, et celui des biens culturels volés ou perdus en Belgique. Ce trafic, florissant, contribuent parfois à financer le terrorisme. Au sein de l’Europe, la Belgique joue aussi un rôle de « hub », avec le port d’Anvers, l’aéroport de Bruxelles-national et ses frontières ouvertes aux Pays-Bas, à l’Allemagne, au Luxembourg et à la France.

CARACTERISTIQUE

Le journaliste Frédéric Loore s’intéresse aux mécanismes qui permettent aux trafiquants internationaux de poursuivre leurs crimes. Il suit notamment les enquêteurs spécialisés qui répertorient les filières et les œuvres volées. Et s’interroge sur l’étonnant démantèlement de la cellule belge d’enquête de la police fédérale. Un choix étrange alors que d’autres pays européens centralisent et spécialisent plutôt ces services.

REVUE DE PRESSE

Paris Match Belgique, n°790, du 27 octobre au 3 novembre 2016
Paris Match Belgique, du 24 au 30 novembre 2016