Actualités

Un projet de soutien à l’investigation en région dans le Gard

Imprimer cette page

4 February 2011

Le Club de la Presse et de la Communication du Gard, dans le sud de la France, planche sur un projet de soutien au journalisme d’investigation en région.  “Nous voulons réinjecter le goût de l’investigation dans les médias régionaux et leur prouver que le public aime ça”, souligne sa première vice-présidente Sophie Vaneecke.L’idée du Club de la Presse gardois pour soutenir l’enquête journalistique dans les rédactions régionales est de financer du temps de travail : un à deux mois de salaire pour qu’un/une journaliste puisse creuser son sujet. “Nous avons fait le tour des médias régionaux et constaté qu’ils ne finançaient plus du tout d’investigations. Nous avons créé un comité professionnel et notre premier propos a été de réfléchir à des questions pratiques et juridiques. Risque-t-on de perturber le fonctionnement des médias ? Si nous finançons l’investigation, les médias le feront-ils encore ? Qu’en est-il des questions d’exclusivité des salariés ? Que faire si une rédaction en chef pose son veto à la publication ? “, énumère cette journaliste indépendante, responsable du projet au sein du Club.

Le Comité professionnel qui élabore le projet pilote de soutien à l’investigation dans les médias régionaux réunit des rédacteurs en chef (France 3, France Bleu, La Gazette de Nîmes), des enseignants (l’Ecole supérieure de journalisme de Montpellier), des journalistes et des membres d’organisations de défense du métier. “Ils pensent ce projet en tant que professionnels du secteur et non comme les représentants des médias pour lesquels ils travaillent”, souligne Sophie Vaneecke.

Deux sessions

L’ambition du Club de la Presse serait de pouvoir fonctionner, au cours de la première année d’activité, avec deux sessions d’attribution et une enveloppe de 120.000 à 160.000 €. N’importe quel journaliste en France pourrait introduire une demande de soutien, à condition que son projet rencontre l’intérêt du public languedocien — une caractéristique liée au propos régional de l’initiative. A terme, le Club de la Presse espère que son initiative fera des petits en Bretagne, par exemple, et un peu partout sur le territoire.

Mais, dans l’immédiat, les journalistes gardois du Comité professionnel attendent que les avocats du barreau de Nîmes valident la structure du projet et les questions plus spécifiques liées au droit de la presse en France (droits d’auteur, de diffusion, questions d’exclusivité). L’étape suivante sera la recherche de financements. “Nous ferons des demandes de subvention auprès des ministères, de l’Europe, peut-être des collectivités et des fonds privés. Et si les médias apportaient aussi des fonds, ce serait génial”, ajoute-t-elle. Le Club de la Presse espère démarrer le projet en 2011.

>>> Le Club de la Presse et de la Communication du Gard

Tags : , , ,